Ambition à terme

COSYS-Med est le premier (et jusqu’à présent le seul) LMI consacré à l’environnement marin en Méditerranée. Ce caractère unique renforce la nécessité de créer un CREM en Tunisie afin que la rive Sud de la Méditerranée dispose d’une visibilité régionale lui permettant d’intégrer des programmes internationaux comme le programme BLUE-Med financé par l’UE (programme H2020).

Il sera indispensable au cours de la phase 2 de tisser des liens avec les autres LMIs impliqués sur les thématiques marines comme TAPIOCA (Brésil), ICEMASA (Afrique du Sud), ECLAIRS (Sénégal) afin d’identifier des problématiques communes pouvant permettre la création d’un GDRI (Groupe de Recherche International).

La rive Sud du bassin méditerranéen a vu l’émergence de plusieurs outils partenariaux (LMI LIA) avec comme problématique principale la gestion de l’eau (LMI NAILA en Tunisie, LIA O-LIFE au Liban, LMI TREMA au Maroc). Forts de leur thématique commune, ces structures partenariales tissent un réseau d’acteurs régionaux que COSYS-Med devra à terme rejoindre, dans le cadre de projets intégrés sur la dynamique des contaminants selon un continuum continent-milieu marin côtier.

Les scientifiques du LMI COSYS-Med ont vocation à contribuer à l’initiative coordonnée par le groupe d’experts sur le climat et les changements environnementaux en Méditerranée (MedEC www.medecc.org/), groupe d’experts ayant pour objectifs de mettre à jour et de consolider les connaissances scientifiques sur les changements climatiques et environnementaux dans le bassin méditerranéen et de les rendre accessibles aux décideurs politiques, aux parties prenantes clés et aux citoyens.

Le LMI COSYS-Med rejoindra le réseau international AMEDEE coordonné par l’IRD, première plateforme collaborative de recherche/action/formation pour promouvoir une activité minière responsable en zone sub et intertopicalehttp://www.cote-ivoire.ird.fr/toute-l-actualite/l-actualite/AMEDEE. La Tunisie, comme d’autres pays de la région (Maroc et Algérie) fait partie de ce réseau qui vise notamment à réduire les impacts négatifs de l’activité minière, notamment celle liée à l’extraction du phosphate en Tunisie générant des déchets toxiques (phosphogypse) très riche en métaux.

Le LMI COSYS-Med participe au projet soutenu par AMIDEX (Aix Marseille Université) pour la création d’un Institut Méditerranéen pour la Transition Environnementale (ITEM). ITEM se consacrera à la recherche et au développement de solutions innovantes pour mieux gérer et anticiper les risques naturels et industriels, et in fine élaborer des méthodologies et des voies d’innovation plus durables pour la société, en lien avec plusieurs des ODDs et en privilégiant le bassin méditerranéen.

X